Elevage des chiens

Notre philosophie

Le but de mon élevage, c’est de produire des bergers qui sont mieux adaptés à la vie de famille.
C’est aussi pour cette raison que je ne me spécialise pas juste dans des lignées pures allemandes ou des lignées show américain et canadien. Que ce soit travail ou beauté, chacun ont des points forts et faibles, bien sûr on ne recherche pas tous la même chose lorsqu’on reproduit. Je voulais offrir aux familles la chance d’avoir un beau et bon chien de famille avec des couleurs plus recherchées, comme le noir et rouge et noir et feu, avec un niveau d’énergie qui doit être par exemple plus bas qu’un chien de lignée pur travail ou allemand.

Tou points pris en considération, j’ai décidé de croiser les deux pour en sortir des chiens mieux adaptés pour la vie familiale.

Dans les lignées de show j’ai été cherché de la grosseur et une structure solide, et du coté des allemands la couleur et la stabilisée mentale.

Tous mes chiots passent deux tests de comportement, un à 6 semaines et l’autre à 7 semaines. Ces tests me permettent de déterminer plus précisément le niveau d’énergie, la force de caractère ainsi que son niveau d’indépendance. Tous sont des points importants pour la nouvelle famille car leurs choix se fait de façon plus éclairés et adaptés à leur style de vie et à leurs capacités de discipline et leur connaissance du monde canin.

Exemple: vous êtes une famille ou une personne qui n’a jamais eu de chien, bien entendu un éleveur qui se soucie du bien être à long terme de leur chiots va diriger l’acheteur vers un chien plus facile un peu plus soumis.

Nos valeurs

Mon élevage est basé sur l’amour de la race et le désir de produire des chiots saint d’esprit et de corps.

Mes plus grandes préoccupations sont la santé psychologique et physique de mes animaux, tous mes reproducteurs sont vaccinés à tous les ans, vermifugés 4 fois par année, radiographiés hanches et coudes.

Pour avoir eu dans le passé acheté et vu des chiens que les éleveurs gardaient dans des cages (enclos), avec très peu de socialisation, et les problématiques que tous cela apporte sur la vie future des chiots, je me suis vite rendu compte que le problématique dans les grosses races c’est le manque de socialisation. Je me suis attaqué au problème de base, d’une part la santé mental de mes adultes et de l’autre l’éducation de mes chiots.

Mes chiens vivent en meute les grands avec les petits, comme ça les chiots apprennent les rudiments de la vie de chien.

Par la discipline donnée des adultes les chiots apprennent a vivre avec les autres, et comme nous avons une ferme aussitôt qu’ils peuvent suivre je les balade autour et a travers celle-ci.

Avec les années, j’ai remarquée que les tests de comportement que j’effectue entre la 6 et 7 semaine change énormément, et cela est dû entre autre a toutes la socialisation. À partir de la 5ème semaine les chiots suivent de plus en plus en balade donc ça devient possible de les mettre dans des situations de plus en plus complexe et les aider à les surmontées.

Le jour, ils sont en liberté et découvre par eux même et a leurs rythme, ce qui est a l’extérieur de leurs enclos.
Nos chiens sont d’abord nos compagnons de travail. Sur la ferme, aucun d’eux passe sa journée en cage ou attaché. nous avons commencé à faire du chien de traîneaux avec trois de nos bergers.
Ils sont très enjoués, obéissants, bien dressés, et sans malice.

 

 

Témoignages

Chaque année nous nous rendons à l’école pour rencontrer les enfants, afin de leur parler des différents comportements et caractères canin. Nous souhaitons les aider à mieux reconnaître ceux qui sont dangereux. Voici quelques lettres d’appréciation des enfants.

ecole1 ecole2 ecole3 Lettre enfant chien
« Bonjour,

Mon fils a faite une rechercher sur les Bergers Allemand et est tombé sur votre annonce.

Il m’a demander d’aller voir votre site tout en m’expliquant comment vous procédiez pour l’éducation des petits chiots. Il était tellement épaté de votre amour pour ses petites bêtes. Il m’a parler de la façon que vous vous occupé des mamans pendant leur grossesse et des belles conséquences sur le bébé chiot. Je peux vous dire qu’il commencera a ramasser ses sous pour l’achat de petit Berger Allemand. Sans vous en rendre compte vous mettez un projet dans la tête d’un jeune homme. Je vous remercie

Louise Bourbeau »

"Dans un pays sans chien, on ferait aboyer le chat."

Site réalisé par l'agence web

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial